extrait de "20 minutes.fr"

TOURISME La visite de Hu Jintao a boosté les efforts de l'office du tourisme dans l'empire du Milieu
Controversée, la virée du président chinois Hu Jintao à Nice le 5 novembre aura tout de même fait des heureux. « Nous avons gagné 10 ans en terme de promotion de la ville », martèle l'adjoint au maire en charge du tourisme, Rudy Salles. « Le marché chinois est très complexe, très difficile à pénétrer, précise le directeur de l'office du tourisme de Nice, Denis Zanon. Cette visite, apparemment voulue par Hu Jintao lui-même, a joué le rôle d'une énorme campagne de publicité là-bas. » Selon le dirigeant, le nombre de visiteurs chinois qui séjournent au Negresco aurait déjà augmenté.
« Nous comptions développer la clientèle chinoise petit à petit... Cet événement assez inattendu a créé une réelle demande et nous allons du coup revoir complètement notre stratégie marketing dans ce pays », détaille-il.

Accros au shopping

Jusqu'à cet été, les visiteurs chinois représentaient moins de 1% de la fréquentation de la capitale azuréenne. Une proportion qui devrait rapidement augmenter, à en croire Denis Zanon. « Les tour opérators chinois vont désormais intégrer Nice à leur circuit des capitales européennes », assure-t-il. « Il nous manque tout de même encore une ligne aérienne directe pour nous relier à la Chine continentale », rappelle Rudy Salles.
Des touristes qui devraient faire les bonnes affaires des commerçants niçois. En effet, près de 70% de leur budget vacances est traditionnellement dépensé dans du shopping, indique l'association niçoise des agences de voyage. Déjà plus de 600 000 touristes chinois débarquent chaque année dans l'Hexagone.

Jean Christophe Magnenet